Storytelling : la rédaction pour mieux capter l’attention

L’art du storytelling – accroche narrative ou mise en récit, c’est d’abord la capacité de se poser des questions. Du genre : « Je souhaite créer des contenus. OK, mais pourquoi et pour qui? Ça s’inscrit dans quel contexte, ça s’en va où? Qu’est-ce que je veux que les gens retiennent, mais surtout qu’est-ce que je veux qu’ils fassent après? »

Pas le temps pour un brief?

Amis décideurs : un brief ne consiste pas à transmettre 14 pièces jointes contenant chacune des tonnes d’information. Aucune bonne rédaction n’est envisageable sans un brief clair et concis, à l’étape de la commande.

Les MAJUSCULES? Pas toujours

Conseil amical : si le nom de votre entreprise/marque/produit s’écrit en MAJUSCULE, c’est correct de l’appliquer en mode marketing ou publicitaire. Or, en insistant pour qu’il en soit ainsi dans vos communiqués de presse, articles, billets de blogue ou contenu de marque, prétendument pour rester on brand, vous commettez plusieurs faux pas.

Antidote, je t’aime

Le logiciel Antidote fait de la magie. C’est le meilleur ami de milliers de rédactrices et rédacteurs du Québec et de la francophonie. Or, au-delà de repérer des coquilles et de suggérer des synonymes extrêmement précis, ses fabuleuses fonctionnalités connexes méritent d’être creusées.